Picture Matt Emmet Pentax photographer

Matt Emmet

Photographe d'architecture

Tout a commencé par un voyage en Asie, pour lequel son père lui a offert un PENTAX ME Super avec l'objectif classique de 50 mm. À la fin du voyage, les 80 films contenaient non seulement des motifs qui avaient une valeur de mémoire solide, mais aussi des images qui ont touché d'autres personnes. Cette expérience a conduit Matt Emmet à continuer à photographier puis à se consacrer à l'architecture et plus particulièrement à la photographie Lost-Places.

Quelques années plus tard, il a commencé à étudier la photographie et le design. Pour Matt Emmet, le design est un moyen d'influencer les gens. La forme que prend le design dépend du thème à présenter, de l'ambiance à créer ou de l'objectif à atteindre. C'est pourquoi Matt Emmett voyage en tant que designer et photographe. Et en photographie, son thème est surtout l'architecture, le paysage et la connexion entre eux : le paysage urbain. Dans ces genres, il s'intéresse particulièrement à l'atmosphère, aux ambiances qui se développent dans des lieux particuliers et à la façon de les représenter, de les concevoir ou même de les créer. Pourriez-vous s'il vous plaît expliquer un peu le type de conception dont vous parlez. Est-ce la conception de produits ou la création comme le font les graphistes.

En 2016, il a compilé de nombreuses photos prises lors de voyages à travers l'Angleterre et l'Europe dans le livre "Forgotten Heritage". Le point ici est que, en particulier dans le patrimoine soi-disant oublié, il y a beaucoup d'histoires qui doivent encore être racontées.

Le fait qu'il ait continué à photographier avec PENTAX depuis 1990 n'est pas seulement dû au maniement pratique des appareils photo : puisqu'il veut présenter parfaitement ses photos, il est important pour lui d'en tirer le meilleur parti... et donc il apprécie particulièrement la haute qualité d'image qu'il peut créer avec les appareils photo PENTAX. Il est donc toujours un "PENTAX PHOTOGRAPHER"

Ses réseaux sociaux

Matt Emmet avec son projet: ›Reading at Night‹

 

La spécialité de Matt Emmett, ce sont en fait les sites archéologiques extraordinaires, délabrés, poussiéreux et oubliés. Des lieux, des pièces, des bâtiments qui ne sont plus utiles. Mais où le souvenir de l'agitation, de la représentation ou de la prospérité est encore visible. Souvent, ces lieux semblent être abandonnés pendant une courte période, puis oubliés pour des éternités. Les traces sont là en masse, on sent la vie qui passe des vieux matériaux sur ces photos. Le photographe connaît ces lieux par la recherche et les références. Et il a de tels projets à son agenda et les attend avec impatience.

Mais pour l'année 2020, il a dû repenser. Parce que la crise de Corona l'a obligé à annuler ses voyages et à changer d'avis. Mais son obsession pour la photographie ne pouvait pas être interrompue. Il détourna son regard de l'exotisme lointain vers le proche familier. Et, comme le confinement visait avant tout à éviter les contacts, il a de toute façon choisi des moments où peu de monde est sur la route. Ainsi est né le nouveau projet : photographier sa ville natale la nuit. Il a donc pris son appareil photo et son trépied et a exploré son environnement immédiat, qu'il pensait être en fait très normal et ordinaire. Et soudain l'habituel lui apparut sous un jour différent. Les ambiances lumineuses nocturnes particulières ont développé des perspectives complètement nouvelles dans la photographie et ont stimulé l'imagination du photographe. La perte, que ses précédents projets photographiques avaient eue, était maintenant à l'heure nocturne où presque personne ne se promenait. Au lieu d'une patine poussiéreuse, les places, les objets et les bâtiments ont été recouverts de lumière artificielle, donnant au banal une lueur inhabituelle. Les structures dures lumière/ombre de la lampe ont développé leurs propres motifs et structures et ont également modifié la couleur naturelle des matériaux. L'environnement familier est devenu un espace presque étranger et donc extraordinairement intéressant.

En plus de son équipement habituel (PENTAX K_1 II avec divers verres D-FA), Matt Emmett a également utilisé le RICOH GR III et a été étonné de comment cette caméra pourrait prendre sur les ténèbres. Cette caméra l'accompagna définitivement et il prit donc des photos qui n'étaient découvertes que par hasard.

 

 

 

 

 

 

Équipement DSLR Matts

Il aime utiliser la technique des caméras DSL

PENTAX K-1 Mark II - Appareil photo reflex numérique
Le prix annoncé comprend une remise instantanée de 200 €/£ (20.03. - 20.04.24)

PENTAX K-1 Mark II - Appareil photo reflex numérique

Le nouveau standard de la série K plein format 35 mm
€1.899,99
HD PENTAX-D FA 15-30 mm F2.8 ED SDM WR

HD PENTAX-D FA 15-30 mm F2.8 ED SDM WR

Un objectif zoom ultra grand angle à grande ouverture pour une utilisation avec les appareils photo reflex numériques PENTAX à monture K, fournissant des images nettes et haute résolution
€1.799,99